Lorsque vous allez choisir un outil d’entraînement pour votre chien, gardez à l'esprit que le but est qu’il vous obéisse.

Choisir un collier. Le point naturel de contrôle chez l’homme est nos mains; celui des chiens est le cou. Pour les activités d’entraînement, il est recommandé d’utiliser un collier plat pour les petits et moyens chiens et des colliers de dressage et chaînes Torquatus en chrome pour les gros chiens.

Nous vous recommandons de ne pas utiliser des colliers en chaîne étrangleur. L’action d’étranglement à répétition pourrait causer des problèmes de trachée et de cou sur du long terme.

Le clicker est une nouvelle méthode pour entraîner votre chien. Le clicker est une petite boîte en plastique à l’intérieur de laquelle a été intégrée une languette métallique. Quand vous appuyez sur cette languette, un son, le fameux click, est émis. L’entraînement avec le clicker est une méthode à base scientifique pour la communication avec votre chien. Le clicker est un accessoire d'éducation permettant de capter l'attention du chien. Ainsi, lorsque vous souhaitez donner un ordre à votre chien, vous appuyez sur le clicker et donnez l'ordre voulu. N'oubliez pas la récompense (orale, caresse ou friandise) lorsqu'il obéit. Petit à petit, le chien associe le clicker à vous, à l'obéissance et à la récompense, il obéit donc plus vite

Quel que soit l’outil que vous allez choisir pour votre chien, soyez consistant dans son utilisation. Votre chien vous obéira seulement lorsqu’il porte son collier et/ou sa laisse et ces outils deviendront la source du respect. En revanche si vous lui faites porter sa laisse et son collier sans arrêt, le respect risque de se dissiper. Enlevez-lui ses outils lorsque vous le mettez au panier.

 

NE CONFONDEZ PAS RECOMPENSE ET SIGNE D’AFFECTION

Lors des entraînements d’obéissance, les signes d’affection (caresses – ton joyeux) ne suffisent pas. Les maîtres ont tendances à confondre affection et récompense. A la fin d’un exercice récompensez-le convenablement par un biscuit.

 

Renforcement positif

Les fonctions d’obéissance doivent être une expression de communication positive. L’entraînement ne doit pas être considéré comme une punition. Pour cela, le langage d’obéissance doit être positif, joyeux, bien enseigné et bien reçu. Les outils dont vous aurez besoin : nourriture, voix joyeuse, visage souriant, patience et envie d’enseigner.

La plupart des chiens sont motivés par la nourriture. Le secret est d’obtenir un maximum de résultat contre une seule récompense. Commencez par donner un petit bout de biscuit contre chaque activité réussie. Toujours utiliser un langage qu’il comprend « bon chien », « bien »… Après un mois d’exercices et d’activités, lorsque votre chien s’habitue au processus d’entraînement, diminuez la fréquence des récompenses.

Vous allez parfois devoir utiliser la nourriture pour lui faire faire un exercice ou le mettre dans une certaine position. Cela va vous aider à le manipuler.

Vous pouvez diminuer les récompenses du type biscuits ou friandises mais pas celles que vous lui apportez vocalement. Ne vous attendez pas à ce que votre chien agisse positivement si vous ne le félicitez plus. Il risquerait même d’agir négativement seulement pour attirer votre attention.

Les chiens sont, par-dessus tout, stimulés par votre voix, donc si vous optez pour un ton négatif, votre chien vous suivra dans ce sens.


Toutes les techniques des Dresseurs Professionnels dans le guide DressermonChien