Le comportement

Dresser mon chien les comportementsCertains chiens sont de “bons chiens” parce qu’ils n’ont pas encore fait quelque chose de mal. D’autres chiens sont hors contrôle. Que votre chien soit « bon » ou « mauvais », une lecture de ce chapitre sur la solution des problèmes est essentielle. Vous y trouverez quelques conseils pour qu’un mauvais comportement ne refasse pas surface. Si votre chien fait preuve d’un comportement inhabituel, contactez votre vétérinaire pour un check-up complet. Parfois les chiens agissent anormalement s’ils souffrent d’un problème de santé, d’une allergie ou autres conditions sensibles.

Dans ce chapitre, nous allons déterminer les causes de certains comportements anormaux et problématiques en introduisant quelques exercices dans le but de les apaiser.

Les règles qui régissent la vie en société sont parfois difficiles à comprendre pour un chien qui a ses propres règles, souvent incompatibles avec son intégration dans une famille.

Par exemple, on ne peut pas tolérer d’un chien qu’il chaparde de la nourriture, qu’il morde en jouant… Mais comment le lui faire comprendre ? Bien sûr, la punition est efficace lorsqu’elle est bien appliquée, mais si elle est utilisée à tort et à travers, elle dégradera la relation entre le maître et son chien.

 

QUELS SONT LES PROBLEMES COMPORTEMENTAUX ?

Un problème de comportement est un comportement négatif répétitif qui est dirigé par sa génétique ou par un manque/malentendu dans vos directions.

Il y a deux types de comportement: celui avec lequel ils naissent et celui qu’on veut leur apprendre. Autrement dit l’inné et l’acquis.

 

La partie innée, qui dépend du patrimoine héréditaire de l’espèce, correspond aux comportements inscrits dans les gènes, ce qu’on appelle l’instinct. Les comportements instinctifs sont donc des comportements innés, c’est à dire déterminés génétiquement et qui ne nécessitent pas d’apprentissages préalables.

La partie acquise, qui est le résultat de l’expérience, de l’apprentissage individuel, correspond aux comportements intelligents, de raisonnement, et ce qu’on appelle les réflexes conditionnés. Les comportements acquis permettent  à l’individu de s’adapter rapidement aux changements de l’environnement de l’espèce.

Cependant, les aptitudes d’apprentissage d’une espèce, sa plasticité, sont, elles, déterminées de manière innée, elles sont inscrites dans son patrimoine génétique.

Les comportements indésirables peuvent devenir rapidement une source de conflits (imaginez votre parterre de fleurs régulièrement réduit à néant, votre fauteuil préféré constamment mordillé, votre nouveau tapis persan invariablement trempé !) ou même une source de danger (en cas de morsure ou de fugue).

Pourtant, aucun de ces comportements n’est une fatalité. Il s’agit avant tout d’un problème de communication entre le maître et son chien.

Les articles…