L’agressivité a 3 phases : la menace, la morsure et l’apaisement. Plusieurs formes d’agressivité existent :

L’agressivité de dominance :

Elle peut intervenir dans un problème hiérarchique entre le chien et le maître ou entre plusieurs chiens. Les 3 phases sont présentes, la menace, la morsure et l’apaisement. La hiérarchie n’a pas été respectée par l'un des individus.

L’agressivité par irritation :

Elle permet au chien d'échapper à une souffrance. Souvent observée chez les chiens âgés pleins de douleurs, elle peut également se manifester lors d'une contrainte, d'une manipulation brusque, d'une privation...

Elle permet au chien de faire clairement comprendre son état d’esprit. Le chien peut grogner et mordre sans qu'il y ait de phase de menace.

L’agressivité par peur :

Le chien voulant anticiper une attaque sans possibilité de fuite ne se contrôle plus et accompagne son agression de signes de peur. Cette agression est très dangereuse. La menace est un grognement sourd, le chien attaque lorsque la zone d'isolement est franchie par l'intrus. Sans phase d'apaisement, le chien se cache dans l'attente d'une prochaine intrusion pour attaquer de nouveau.

L’agressivité territoriale :

Le stimulus déclenchant est l’intrusion d’un homme ou d’un animal sur le territoire du chien (sa maison, son maître). Elle sert à garder l'intrus à une certaine distance de sécurité, la défense du territoire est un comportement naturel chez le chien. Il menace en grognant, si l'intrus insiste, le chien redouble d'efforts pour intimider l'intrus, si celui-ci persiste, le chien attaque.

L’agression de prédation :

Elle peut être dirigée contre une personne, un animal ou un objet (vélo, voiture, coureur...) en mouvement. Souvent imprévisible, cette agression est occasionnée par un manque de socialisation.

L’agression maternelle :

Pour défendre ses petits de toute intrusion, la chienne les protège en les gardant dans un endroit en général sans issue et peut réagir très rapidement si l’intrus franchit la distance de sécurité. L'agression peut être directe et violente si l'intrus est un inconnu, modérée si la chienne connaît l'intrus.

L’agression redirigée :

C'est une agression "automatique", directe et sans menace qui intervient lorsqu'un individu ou un objet interfère auprès d’un chien devenu agressif. L’agression est alors redirigée vers l’objet ou la personne qui est plus proche ou plus accessible (parfois lui-même).

L’agression apprise (sur commande) :

Certains maîtres dressent leur chien à l'attaque sans se préoccuper de la socialisation de l'animal. Le maître est, dans ce type d'agression plus responsable que l'animal. Cette agression peut se transformer en hyper agression. Le chien attaque sans menace et la morsure est incontrôlée.

L’hyper agression:

Ni défensive, ni offensive, pouvant se présenter en toutes circonstances, c’est un comportement impulsif et sans cause réelle. Il existe plusieurs types d'hyper agression : l'hyper agression primaire (perturbation du comportement), secondaire (impulsivité, irrationalité) et l'agression sur commande. Aucune phase de menace n'est présente, le chien attaque pour une raison qu'il ignore peut-être lui-même, son comportement est complètement inadapté face à la situation.

L'agression est généralement due à un manque de socialisation et d'éducation du chiot. Le chien agresse pour se défendre, pour sa survie. Pour comprendre ce qui s'est passé dans sa tête et ne pas reproduire le même schéma, il faut essayer de comprendre la situation et trouver la cause de l'agressivité. L'agression doit être étudiée au cas par cas car il n'y à pas de race plus agressive qu'une autre.

 

Défendre son territoire

Si votre chien devient agité, incontrôlable ou même agressif lorsque le postier, une voiture, un enfant ou un autre chien approche ou dépasse la frontière de son territoire, corrigez-le avec un non et redirigez-le. Si votre chien court et aboie le long de la grille à chaque fois que quelqu’un passe, vous aurez peut-être besoin de lui interdire le jardin et de le sortir uniquement en laisse au moins pendant deux mois.

Si votre chien devient défensif lorsqu’il s’agit de son panier, assurez-vous que le panier est mis dans une pièce isolée ou au sous-sol avec peu d’agitation autour. Lorsque votre chien est dans son panier, laissez-le tranquille. Ne le pointez jamais du doigt et ne traînez pas autour de son panier.

Si votre chien est sans arrêt en train de surveiller excessivement par toutes les fenêtres de chez vous, c’est un signe de défense. Empêchez-le de s’approcher des fenêtres par un « non » correctif. Ne lui permettez pas de regarder par la fenêtre plus de 30 secondes, il a le droit de savoir ce qu’il se passe dehors sans pour autant être obsédé.

 

Chien agressif envers les humains

Aucun comportement ne peut être expliqué hors de la situation dans laquelle il apparaît. L’attitude agressive n’échappe pas à cette règle, et c’est ainsi qu’un chien n’est jamais « méchant » ou « agressif », comme cela et pour rien, au milieu de nulle part.

Quand l’animal grogne (souvent ou occasionnellement) dans des circonstances identiques ou variables, il envoie des « messages » que ses maîtres ne doivent ni ignorer ni banaliser. Considérer que « ce chien a simplement mauvais caractère », c’est déjà s’exposer à une agression au moment où l’on ne s’y attendra pas, qui laissera dans l’incompréhension de ce qui s’est passé, avec la peur de la récidive et un fort sentiment d’ingratitude de la part de ce chien si chéri.

Souvent inexplicables pour leurs victimes non informées, ces conduites agressives du chien ont pourtant toutes (entendu d’un point de vue canin!) leurs motivations légitimes.

Pour le comprendre, il faut donc connaître les émotions qui l’animent. On cherchera les causes et déclencheurs, et on examinera les circonstances et buts recherchés par le chien qui a mordu.

Comme nous avons vu précédemment, il y a plusieurs types d’agression : protection, défendre son territoire, peur, dominance…

Une agression faite sur un être humain (membre de votre maison ou autre) doit être reportée à votre vétérinaire ou à un professionnel. Les médicaments sont hautement recommandés.

 

Agression entre chiens

En présence des propriétaires, ce type d'agression est souvent une question hiérarchique. Si le propriétaire intervient, il empêche la conclusion du conflit et l'élaboration des rituels hiérarchiques. Les combats suivants deviendront plus violents encore. Protéger le chien soumis, c'est humain, mais contraire à l'harmonie de la famille meute. Le maître doit respecter la hiérarchie qui s'est établie entre les deux chiens.

Lorsque deux chiens jouent ensemble, l’action de jeu va renforcer leur instinct naturel (dominance, bagarre et manières agressives), le chien apprend à ne pas faire confiance à ses congénères. Donc une fois que la confiance est brisée, le chien est sur sa défensive afin de dominer l’autre chien.

Afin de pouvoir gérer votre chien dans ce genre de situation, son habilité à l’obéissance doit être excellente. Les exercices de distractions sont aussi essentiels. Sociabiliser de nouveau son chien après une agression implique de nombreuses sorties sociales positives. Les médicaments sont parfois nécessaires pour aider votre chien à surmonter son sentiment de panique lors des sorties s’il a été victime d’agression.

Quelle que soit la conduite agressive de votre chien, il est nécessaire de communiquer rapidement avec son vétérinaire ou, mieux encore, de consulter un vétérinaire spécialisé en comportement.

 

Toutes les techniques des Dresseurs Professionnels dans le guide DressermonChien