Les humains communiquent avec des mots. Les chiens communiquent avec leur corps. Soyez informé que la position de notre corps est significative pour eux, et qu'ils la perçoivent de manière positive ou négative.

Votre visage, votre posture, la rapidité de vos mouvements, la manière dont vous allez approcher votre chien sont autant de façons de communiquer avec votre chien.

Chaque chien que vous allez approcher requiert un message différent. Soit vous devez paraître grand et impressionnant pour prouver à votre chien que c’est vous le maître, soit vous devez avoir l’air amical et dans ce cas-la, prenez une position plus relaxée.

Corps

Les messages positifs sont par exemple : “je suis content de ton comportement”, “je suis fier de toi”, “viens jouer” et “je suis ton maître et tu peux me faire confiance”. Chaque message a besoin de différents signaux du langage corporel pour convaincre correctement votre chien.

Les bras ouverts et les positions assises sont généralement des invitations dans le langage corporel. L’accélération de mouvement transmettra l’enthousiasme.

Approchez un chien peureux ou nerveux par le coté et non par le devant, avec des gestes neutres, ainsi il ne se sentira pas offensé. Soyez doux et gentil dans vos approches.

Les positions courbées ne font pas parties de votre langage corporel en tant que maître car cela signifie la soumission. Alors que se tenir droit et grand vous donne une certaine autorité et confiance en soi. Cette position n’est pas considérée comme offensive.

Les messages négatifs sont par exemple : « tu vas avoir des ennuis »… Ce genre de message ne devrait pas exister dans notre échange « civilisé » humain - chien. Cela conduirait à de l’agressivité ou à de l’intimidation.

Pointer votre doigt sur votre chien est une invitation ã aboyer ou pire encore, surtout si vous prenez une position courbée.

Une position négative aura plus d’importance que des paroles positives.

Visage

Nos expressions faciales (sourires, rires, froncements de sourcil, regards…) peuvent en dire long sur nos intentions et attitudes. Un regard doux suggère de l’affection alors qu’un regard intense avec de gros yeux révélera votre colère.

Contact visuel

Ayez un contact visuel positif lorsque vous récompensez votre chien. La récompense est une forme positive d’interaction et devrait être accompagnée d’un langage corporel positif.

Ne forcez pas votre chien à vous regarder dans les yeux en lui attrapant la tête. Vous n’avez pas besoin de ce geste de force pour devenir son maître. Vous ne parviendrez qu’à lui faire perdre sa confiance en vous.

Lorsque vous corrigez ou dirigez votre chien, ne prenez pas un regard trop sévère, il est inutile de l’intimider pour le corriger.

La Voix

Votre ton est aussi important que le langage corporel. Les mots que vous choisissez pour lui communiquer un concept ne sont pas aussi importants que le ton que vous allez utiliser.

Lorsque vous récompensez votre chien, il est essentiel d’utiliser une voix positive, un “bon chien” joyeux et gai. Pour le commander, utilisez un ton direct et ferme. N’oubliez pas que « commander » n’est pas « lui poser une question ». Utilisez un ton ferme et sans émotion lors de l’utilisation du “non”.

Il est important de prendre une voix positive lorsque vous communiquez avec votre chien. Motivez-le par une voix encourageante. Ainsi les résultats de son apprentissage n’en seront que plus rapides. Crier et hurler sur votre chien n’ont pas de place dans votre relation « civilisée ».

Toutes les techniques des Dresseurs Professionnels dans le guide DressermonChien